Fredo Viola, le chant des cimes


Fredo Viola, le chant des cimes

Mystique, psychédélique, visionnaire, religieux, les qualificatifs abondent pour qualifier The Turn, l'album que Fredo Viola a enregistré dans sa chambre avec recueillement sur son ordinateur portable et qui laisse la part belle à la voix humaine, aux choeurs montés en chantilly. Ce disque risque de faire sursauter n'importe quel fan des Beach Boys, avec son travail sur le contrepoint, la richesse des enluminures et la sève mélodique de très haute volée. Bien des morceaux s'achèvent dans ces finals extatiques que l'on croyait ne jamais devoir rentendre, ces moments sans prix qui préfigurent l'éternel retour, où le temps se suspend, où la pesanteur s'interrompt, comme à la fin de God Only Knows ou de Surf's Up.

Fredo Viola incarne un étrange mélange de tradition et de modernité, un nerd qui utilise Logik, bidouille lui-même son enregistrement, enregistre ses vidéos sur son Iphone, connaît Chostakovitch, Stravinsky, Bartok, Britten et son solfège, distançant en cela Grizzly Bear et Animal Collective qu'il déclare suivre de très près.

A écouter dans la webradio dfuzz Nouveautés et la webradio dfuzz Art du chant

Article ajouté par
attitude

Note moyenne : Pas encore de note
Commentaires :
Connectez vous ou Créez votre profil pour ajouter un commentaire
- Petites annonces - Réservez places de concert -