Stefano di Battista joue pour ses muses féminines


Stefano di Battista joue pour ses muses féminines

Chaleureux dans ses harmonies, ensorceleur dans ses mélodies, la musique de Stefano di Battista est toujours un régal de virtuosité. Une virtuosité toujours sincère que le saxophoniste romain maîtrise à la perfection. Il y a comme une limpidité miraculeuse, comme une évidence dans le flot de son jeu. Si magie il y a, c’est cette connaissance parfaite du patrimoine jazzistique qui permet à Stefano di Battista d’insuffler au détour d’une phrase ou au coeur d’un solo, sa touche personnelle.

Son nouveau projet, Woman's Land, naît du profond désir de Stefano de mettre en musique la figure féminine de notre millénaire. Avec '’Ella’', c’est bien sûr la chanteuse Ella Fitzgerald qui est évoquée ; '’Valentina’' raconte l'histoire de Valentina Tereskova, la première femme cosmonaute ; '’Molly’' est un portrait de Molly Bloom, la Pénélope dans le célèbre roman « Ulysse » de James Joyce… Mais il s’inspire tout aussi bien de Lara Croft ou encore de Coco Chanel…! La plupart de ces morceaux ont été imaginés et composés par Stefano di Battista avec la collaboration du grand journaliste musical italien Gino Castaldo (La Repubblica).

 

Article ajouté par
attitude

Note moyenne : Pas encore de note
Commentaires :
Connectez vous ou Créez votre profil pour ajouter un commentaire
- Petites annonces - Réservez places de concert -