Agnès Bihl live demandez le programme


Agnès Bihl live demandez le programme

Pour Agnès Bihl, chanter c’est aussi retrouver l’enfance : une page blanche, un monde merveilleux que l’adulte saccage avec fidélité (« Dans la rue »). Il y a, dans l’album d’Agnès Bihl, un morceau de choix, une chanson crue et déchirante, pour raconter le drame de l’inceste (« Touche pas à mon Corps »). La petite fille sera marquée à vie, on le sait, tout autant que cette « Petite sirène » condamnée du jour au lendemain à la chaise roulante. Mais qui sait, peut-être tiendra-t-elle un jour sur ses jambes frêles ? Agnès Bihl excelle dans la chanson hyperréaliste.
 
La chanson, quand c’est Agnès Bihl qui l’écrit, elle va comme à confesse. Elle se raconte, se dévoile, impudique au possible, dénudée si possible. L’amour n’a pas de règle, les James Bond girls du pavé, ces filles de détresse qui peuplent son disque, l’apprennent à leurs dépens. La rupture est d’autant plus cruelle qu’elle est lente et silencieuse. On ne l’a pas vue venir (« Jamais + Jamais », « L’Ex de ma Vie »). Après ? Après, ben il faut gérer l’après. Faire semblant de faire son deuil et ressortir le treillis de la célibattante trentenaire (« A nous les garçons », « I’m a poor lonesome callgirl », « Attention Fragile »). La tenue de combat, en taille 36 de préférence. C’est pas gagné : à coup de gym et de régime, on se retrouve en un rien de temps avec « O% de matière grise » !
 
Du rire au drame, le disque d’Agnès Bihl est inclassable, si ce n’est dans la discothèque idéale.
 
 
Plus d’infos sur www.agnes-bihl.com
 
En concert à l’Européen du 06 au 23 février
 
Article ajouté par
attitude

Note moyenne : Pas encore de note
Commentaires :
Connectez vous ou Créez votre profil pour ajouter un commentaire
- Petites annonces - Réservez places de concert -