Les beaux Jeux d'Or de Louis Arlette


Les beaux Jeux d'Or de Louis Arlette

Passionné depuis l'enfance de littérature et d'écriture, il se met à nu dans ses textes dont la force et la musicalité sont magnifiées par le chant et la richesse sonore d'une  orchestration étonnante : en plus du violon et des claviers, Louis Arlette fait appel à une panoplie d'instruments et d'outils singuliers : le Waterphone, le Glassharmonica, le Fender Rhodes ou le magnéto à bandes. Cette fusion unique entre pop, musique électroacoustique et chanson française, nous emporte dans une atmosphère étrange et singulière, sombre et éclatante, tourmentée et qui sait apaisée.

La pop de Louis est un mélange de deux mondes, celui d’un savoir-faire vintage : il s’accompagne d’un matériel d’époque, un authentique Rhodes de 1979, mais définitivement ancré aussi dans son époque par ces habillages électroniques qu’il envoie entre deux phrases.

Des bidouillages qui éclairent ces chansons d’une lueur sombre mais profondément éblouissante. "J’aimerais surtout réussir à réunir divers univers dans ma chanson française, rassembler les références culturelles littéraires ou musicales mais également expérimentales qui m’ont marqué. Proposer une chanson française différente car personnifiée." 

A découvrir en regardant le clip de Jeux d'Or :
Article ajouté par
attitude

Note moyenne : Pas encore de note
Commentaires :
Connectez vous ou Créez votre profil pour ajouter un commentaire
- Petites annonces - Réservez places de concert -